Sélectionner une page

Connaître votre persona même si vous n’avez pas d’audience

 Il y a déjà des dizaines voir même des centaines d’articles qui ont déjà été publiés sur la question du client idéal plus communément appelé persona.

Je vous rassure, ce n’est pas un article classique de plus que vous allez lire aujourd’hui et j’espère sincèrement vous faire découvrir une méthode alternative pour définir votre persona.

J’ai publié cet article aujourd’hui car j’ai lu au moins une bonne vingtaine de ce style d’articles que vous avez probablement lus vous aussi  :

  • “3 clés pour identifier votre clientèle idéale”
  • “Comment créer son persona [Tutoriel]”
  • “5 questions à vous poser pour définir votre client idéal”
  • “Comment définir sa cible marketing pour trouver et fidéliser ses clients”
  • “Pourquoi et comment définir son buyer persona marketing?”
  • etc …

Et vous savez quoi ?

Ces articles m’ont finalement peu servi quand j’étais en situation “débutant”.

Quand vous avez 0 traffic sur votre site web, très peu d’abonnés sur Instagram et une page Facebook sous le choc de la dernière mise à jour de Mark, ces articles ne sont bons que pour des personnes qui sont à un stade plus avancé dans leur projet.

N’ayant pas encore une grosse audience, l’échantillon des personnes qui ont répondu à mes sondages n’étaient pas assez représentatifs de mon audience globale.

Aujourd’hui j’écris cet article pour toutes les personnes qui débutent un projet entrepreneurial ou qui n’ont pas assez de données pour définir un personna vraiment précis.

Tous les marketeux qui vous conseillent d’envoyer un simple sondage à vos abonnés ont eux-mêmes déjà un bon paquet d’abonnés sur leur liste ou ont déjà trouvé leur personna, car ils ont raté leurs premières ventes et c’est comme ça qu’ils ont appris.

Vous savez ce que j’ai tenté ces dernières semaines ?

Les sondages sur des groupes Facebook spécialisés, les sondages sur Instagram ou encore un mail à tous mes abonnés (actuellement 100 personnes).

J’ai eu des retours très pertinents mais pas suffisamment pour créer un bon persona.

Je n’ai pas envie que vous ratiez vos premières ventes et ça n’arrivera pas si vous connaissez parfaitement les besoins de votre audience.

Ne pas connaître son audience c’est comme offrir un gâteau à un inconnu sans savoir s’il a des allergies alimentaires.

Sauf que vous avez besoin de toutes ces informations sur les gens qui consultent aujourd’hui vos contenus (articles, vidéos, podcasts, etc…) pour les améliorer rapidement.

Donc finalement j’étais un peu comme vous, au pied du mur car je devais créer du contenu mais je n’avais pas encore assez d’abonnés pour avoir un retour d’expérience impactant.

Alors, si les méthodes déjà en place ne donnent pas ou peu de résultat comment faire pour vous ?

Quand vous démarrez un projet et qu’il est temps de vendre votre produit ou service ?

Je vais peut-être vous décevoir, mais je n’ai pas la réponse.

En revanche, je connais une méthode magique et gratuite !

Je sais que vous aimez bien quand vous entendez ça, mais vous avez dû comprendre, maintenant, qu’avec moi c’est toujours à prendre au deuxième (ou même troisième, par précaution) degré, non ?

Cette méthode dont je fais la promotion, un peu à l’américaine d’ailleurs, vous la connaissez déjà.

C’est l’ex-pé-ri-men-ta-tion !

Processus qui consiste à essayer pour améliorer sans cesse la recette.

Alors, j’ai dit plus haut “magique et gratuite” mais pas simple et rapide.

En effet, le processus d’expérimentation vous prendra plusieurs semaines pour récolter toutes les informations que vous souhaitez.

Alors, vous allez me dire si c’est long et fastidieux à quoi bon l’utiliser cette méthode ?

Et bien tout simplement parce que vous allez créer gratuitement des ambassadeurs de marque dès le début de votre projet.

Vous allez créer une force commerciale invisible qui va vous épauler dans votre lancement.

Vous allez créer un lien rare et unique avec vos abonnés qui durera sur le long terme.

Personnellement, je préfère avoir 1000 abonnés engagés que 100 000 personnes endormies.

Je sais qu’on vous a peut-être déjà dit qu’il était possible de définir votre personna ou client idéal avant de commencer un projet et je ne suis pas tout à fait contre.

C’est possible, si vous savez exactement ce que vous allez vendre. Là, oui c’est plus facile !

Pour exemple, si vous fabriquez des chaussures pour enfant à 47€ vous pouvez facilement faire une étude de marché.

Vous repérez les parents qui ont des enfants et un budget de 47€ pour acheter des chaussures.

Evidemment,  je vous invite à aller plus loin mais l’idée c’est que si vous savez ça en amont, à travers ce que vous allez vendre vous pouvez plus facilement définir un client idéal.

En revanche, si on part du principe que vous n’avez qu’une vague idée de ce que vous voulez vendre, et que vous souhaitiez déjà communiquer sur votre message ou vos idées, ça se complique.

Je parle principalement ici de personnes qui pensent au modèle économique après avoir mis en place une première petite communauté d’une centaine de personnes.

Alors OUI, on peut définir un persona même si nous n’avons pas encore de produit ou service à vendre.

Mais ces personas vont évoluer comme vous allez évoluer avec votre projet. Je m’explique ! Vous savez, j’aime bien comparer un projet long terme à un humain.

Il va d’abord naître, passer l’adolescence puis passer bon nombre d’autres périodes comme un être humain.

Au fil des rencontres, des mises à jour, des nouvelles idées ou encore des voyages un projet n’aura pas du tout la même maturité 3 ou 10 ans après sa naissance.

Vous voyez l’idée ?

Vous pouvez définir 2 ou 3 personnas de base de manière très simple, en complément de la méthode que je vais vous présenter, mais ils vont vraiment beaucoup évoluer.

Mais cette base je vais vous montrer comment la créer sans faire de supposition mais plutôt avec de vraies discussions.

Voici sans plus tarder les 2 meilleurs conseils que je peux vous donner et que j’ai moi-même mis en pratique pour découvrir qui sont mes personas.

 

Conseil 1 : Bien évaluez la qualité de vos contenus !

 

Le conseil numéro 1 c’est tout simplement de produire du contenu sous forme d’articles, de vidéos, de podcasts ou autre.

Vous allez me dire que c’est un peu paradoxal de créer du contenu alors qu’on ne sait pas encore précisément à qui on parle n’est-ce pas ?

James Dyson a mis 5 ans et 5147 prototypes pour créer le tout premier aspirateur Dyson.

Pourquoi je vous dis ça ?

Tout simplement car si vous ne démarrez pas aujourd’hui vous ne pourrez pas faire mieux demain.

Si James Dyson a mis 5 ans à faire un bon produit, vous pouvez passer quelques semaines à expérimenter pour connaître les besoins de vos audiences non ?

En sachant que ces besoins vont évoluer.

Vous avez besoin d’un avis, puis de deux, puis de trois et ainsi de suite pour avancer.

 

UTILISEZ LES QUESTIONS :

 

Il est quasiment impossible d’anticiper la demande du client.

Vous pouvez et vous avez sûrement une vision globale du produit ou service à concevoir mais parfois une option ou fonctionnalité peut radicalement tout changer.

Mais ce qui va changer entre votre premier contenu et tous les autres c’est qu’au fil des semaines vos abonnés vont commencer à vous poser des questions.

Et ça, c’est une aide précieuse que les gens ont tendance parfois à oublier.

Vous ne forcez pas les gens à vous poser des questions, c’est eux qui vous demandent quelque chose.

Une fois que vous avez répondu, allez plus loin, demander si vous pouvez poser d’autres questions et c’est  ce que je fais souvent comme ici par exemple :

Et les questions ça peut paraître agaçant parfois mais voyez le plutôt comme une jauge.

Les questions récurrentes c’est un indicateur fort qui doit vous alerter positivement.

Au début vous aurez très peu d’avis alors allez les chercher par vous-même.

Lorsque vous venez de créer un contenu allez demander à votre audience pourquoi le contenu a plu ou n’a pas vraiment plu.

Vos premiers contenus seront probablement mal ciblés mais à force de produire vous allez affiner.

 

Conseil 2 : Aller à la rencontre de votre persona !

 

 

Toutes les informations les plus précieuses qui ont fait avancer mon projet, c’était en parlant directement avec les personnes qui me suivent. Comment ? Grâce au pouvoir d’une séance Skype !

 

UNE SÉANCE SKYPE :

 

Une personne qui pose beaucoup de questions sur Facebook, Instagram encore par mail ne dira jamais “non” à un Skype de 60 minutes pour parler de son projet.

Alors que je n’avais absolument pas d’audience, peut-être 30 mails dans ma liste d’abonnés, j’ai osé faire un jeu concours pour remporter un coaching gratuit.

Qu’est-ce que j’avais à perdre ?

Absolument rien. J’ai offert 3 places et j’ai eu 7 demandes.

Ces chiffres peuvent paraître ridicules mais quand vous démarrez une activité pouvoir échanger avec vos abonnés, c’est vraiment une aubaine.

Finalement, c’est gagnant-gagnant car vous répondez à leurs questions et ils répondent à leurs questions.

Mieux vous connaissez votre cible, plus vous allez trouver une idée de produit ou de service facile à vendre.

Je propose également des séances de Skype sans forcément faire un concours juste pour mieux connaître mon audience et échanger avec elle.

Mais c’est quand même mieux en vrai, vous ne trouvez pas ?

Alors j’ai décidé d’aller un peu plus loin qu’un simple Skype.

 

UN GROUPE PRIVÉ FACEBOOK

 

J’ai aussi mis en place un petit groupe privé, dédié aux Web Entrepreneurs de Bordeaux pour les rencontrer et découvrir leurs problématiques.

Ca ne me coûte rien et j’y apprends beaucoup.

J’organise 1 événement par mois et pour le moment nous sommes déjà une vingtaine sur le groupe.

Si vous avez la chance d’habiter dans une grande ville ou si vous habitez non loin d’une grande ville je vous invite  à créer votre propre Groupe ou bien à rejoindre d’autres groupes associés.

Tapez simplement le mot “entrepreneur” suivi de votre ville comme ci-dessous :

Vous pouvez aussi vous rapprocher des organismes officiels comme la Mairie, pour connaître tous les événements de votre ville ou tous les événements liés à l’entrepreneuriat.

Alors j’ai fait ce groupe en grande partie pour échanger en face à face avec des personnes de ma ville mais vous pouvez faire différemment.

Par exemple vous créer un groupe d’échange sur votre thématique et là vous avez la possibilité de mieux connaître vos abonnés.

Un groupe c’est beaucoup plus intime qu’une page Facebook et l’engagement y est de meilleure qualité.

Actuellement je fais partie d’un groupe qui regroupe plus de 1000 personnes ce qui nous permet de nous entraider au quotidien.

C’est vraiment une bonne manière de voir les problématiques que rencontrent les gens puis si c’est dans vos cordes vous pouvez les conseillers à votre tour.

Si une personne est douée avec Facebook et moins avec Instagram je peux me rapprocher d’elle pour lui demander quelles sont ses problématiques.

 

L’essentiel à retenir :

 

Si ça ne marche pas pour vous, c’est qu’il y a une raison.

Sortez des méthodes classiques et expérimentez pour trouver la méthode qui vous convient afin de trouver un maximum d’informations sur votre client idéal.

Dans cet article je vous ai finalement proposé des alternatives aux outils déjà en place comme les sondages ou autre sollicitation de ce genre.

Mais, avez-vous déjà pris du plaisir à répondre à un sondage ?

Moi, non !

Je l’ai toujours fait un peu par force pour soutenir des projets qui me semblaient apporter de la valeur à un bon nombre de personnes.

Mais n’est-ce pas plus agréable de récolter des informations lors d’une discussion comme si vous étiez avec un ami ?

Sincèrement j’ai un faible pour la deuxième méthode qui remet l’humain au centre du projet.

Vous pensez tester l’une de ces deux méthodes pour vos personnas ?

N’hésitez pas à mettre un petit commentaire juste en dessous de l’article c’est ce qui m’aide le plus à savoir si un article a de de la valeur pour vous.

La recherche des personnas est inutile, mais si en amont vous n’avez pas mis en place tous les piliers d’un bon business en ligne.

Dans mon ebook, Les 5 piliers du business en ligne, je vous dévoile tout ce que j’ai appris en 6 mois sur mon propre business.

Avoir le bon mindset d’entrepreneur, trouver une idée qui vous est propre, choisir un media d’expression, récolter vos premiers mails, clic par clic on achète votre nom de domaine, votre hébergement et on mets en place votre site.

Télécharger les 5 piliers du business en ligne immédiatement ! 

A propos de l'auteur

A propos de l'auteur

Loïc, Le Monétisateur

Je souhaite te transmettre tout ce que j’ai appris, et tout ce que je vais apprendre sur le fonctionnement ainsi que sur les différents mécanismes du business en ligne. J’aide les entrepreneurs à se faire connaître sur le web grâce à des outils simples et des techniques pertinentes propres à leur activité.

Les 5 piliers du business en ligne qu'il faut connaître !

Mindset d’entrepreneur, votre idée, choisir un média d’expression, récolter des mails et clic par clic on achète votre nom de domaine, votre hébergement et on mets en place votre site.

Bienvenue sur le blog !

Je m’appelle Loïc et j’aide les entrepreneurs dans la mise en forme d’une activité basée sur un domaine d’activité ou une passion.

Sur le blog vous trouverez des articles sur l’entrepreneuriat, le marketing et Instagram.

Le compte Instagram

Démarre ton projet !

Facebook

Démarrer ton business en ligne !

En BONUS on achète votre nom de domaine, votre hébergement et on installe votre site.

Je vous recommande aussi ces articles :

M